Cellule d'Innovation

 

La Cellule dInnovation IMAGE Mind Map bis

 

Le 7 novembre 2013, la conférence de Jérôme Gaillard : «Décodage de la culture numérique» a inspiré un petit groupe de professeurs du lycée professionnel de l’Immaculée Conception à Pau. Celui-ci s’est réuni afin de travailler, dans un premier temps, sur la question de la classe inversée puis sur la pédagogie innovante, d’une manière plus générale.

Au fil de l’année, ce petit groupe s’est agrandi : il réunit maintenant des professeurs de tous horizons (professionnel, général, lycée, collège, etc.) et a pour premier objectif de partager et évoluer dans ses propositions pédagogiques et de développer des savoir-faire techniques concernant les nouvelles technologies.

De ces échanges sont nées différentes expérimentations (voir les icônes ci-dessous) mais aussi des projets de formations et des projets pédagogiques.

 

 M. FOURCADE - S. GALY - B. DUPAS - M. LORREYTE - S. MINABERRY - E. SANCHEZ-CASSOU - B. FOUQUET - D. DESLOQUES - M. GUERRA.

Parrain : Jérôme GAILLARD, enseignant et chargé de mission culture numérique, DDEC 64

________

SHARE TRAIN 2017 - 2019

cfie share train logo septiembre 2017 

L’ISFEC Aquitaine participe au projet européen ShareTrain depuis septembre 2017 (durée du projet, 2 ans). Il rassemble quatre pays partenaires : Espagne, Pologne, Lituanie et France.

Sabine GALY, responsable numérique et enseignante en Economie et Gestion à l'Immac Pro fait partie de l'équipe.

 
Plus précisément : Valladolid en Espagne, d’Opole en Pologne, de Kaunas en Lituanie et Bordeaux (et Pau) pour l’ISFEC.
 
L'objectif principal des premières rencontres est de mettre en commun des ressources et débuter une comparaison des systèmes de formation en Europe.
 
Selon les réunions, 2 ou 3 partenaires de chaque pays sont conviés, Echanges, partages d’expériences, visites d’établissements et conférences permettent de commencer la comparaison.
 
Team KAUNAS    
 
Les différentes réunions :
 
- Espagne, novembre 2017
- France, Janvier 2018
- Lithuanie, avril 2018
- Pologne, mai 2018
 
prévision France en septembre, octobre prochain.

________

Mercredi 24 janvier 2018 : réunion 3

 

Projet 10 jours sans écran(s) (de loisirs) du 15 au 24 mai 2018

Nous évoquons, lors de l’émission Envoyé spécial du mardi 23 janvier 2018, le reportage Accros aux écrans : “En France, des médecins lancent l’alerte. Aux Etats-Unis, d’anciens salariés racontent comment les industriels entretiennent l’addiction aux jeux sur smartphone, et des scientifiques dénoncent leur impact sur le cerveau de l’enfant.” Jérôme Gaillard est un des co-fondateurs, avec le docteur Anne-Lise Ducanda que l’on voit à l’écran, d’un collectif d’enseignants, médecins, psychologues, neuropédiatres, orthophonistes, créé pour alerter sur les dangers des écrans : http://www.surexpositionecrans.org

Ce collectif a écrit une tribune dans Le Monde, en mai 2017, demandant une réelle campagne de sensibilisation et la conduite d’études scientifiques qui soient menées par des experts sans lien avec le monde numérique.

La prise de conscience des dangers de l’écran est assez récente, un an environ, sous l’impulsion d’enseignants, de médecins en contact avec les enfants.

 

AVANT (activités préparatoires)

Documents

Voir les documents annexes proposés par Jérôme Gaillard (mails et photocopies)

Contrat

Les élèves y participant définiront leur propre défi, un “contrat” sera établi auparavant.

Périodes

3e : ils commencent en janvier, avec Dany, qui établira un parallèle avec les “addictions” de notre enfance (profs) : tabac, alcool...

1SPVL : Bénédicte et Dany commencent avant les vacances d’avril.

 

PENDANT

Ruban : au poignet de chaque participant, un ruban avec une perle de couleur différente par jour de défi, ou alors, un bracelet de plastique de couleur différente chaque jour (commande par Bénédicte).

Activités à midi (entre parenthèse, les personnes responsables de l’activité) :

- Mardi 15 mai :  jeux de notre enfance (de profs) (gymnase, terrain de sport) : marelle, élastique, ballon au mur, grande corde à sauter, pétanque (Dany, Claire, etc.)

- Jeudi 17 mai : ensemble de bassons du conservatoire de Pau (musiques de film, etc.) à 12h30, au foyer (Claire).

- Vendredi 18 mai :  lecture de contes CDI (Milène) + ballon prisonnier (Dany)

- Mardi 22 mai : activités manuelles courtes (origami, attrape-rêves, pinata, tricot…) (Bénédicte) et jeux de société, F104 et F105.

- Jeudi 24 mai : pique-nique partagé + toutes les activités proposées pendant les 10 jours, au choix.

 

APRÈS

Bilan

Il sera important de faire le bilan du défi, de le verbaliser. Le but du jeu n’étant pas de se sevrer des écrans, mais bien d’arriver à une prise de conscience, à un choix : “L’écran pour servir, pas pour asservir”.

Exemple d’outil d’observation des comportements : Feuille A4 : 1 colonne par jour, noter les habitudes avec écran à chaque heure/période. A la fin du défi , noter en parallèle ce que je peux changer.

Bilan à réaliser par classe, par ½ classe, ou même mélange SPVL/3e.

Reportage

Un reportage sur le Défi 2018 va être réalisé par Jérôme : il souhaiterait rencontrer 2 lycéens de l’Immac pro participant au Défi.

Temps fort du weekend du milieu du défi

Le vendredi 18 mai, Jérôme fait venir des membres du collectif COSE – Collectif Surexpositions Ecrans. Le matin, travail avec des collèges, l’après-midi, avec des professionnels du monde médical, et rencontre avec des élus. Organisation d’une table ronde avec des jeunes et des enseignants. Le soir, conférence ouverte à tous.

 

 

Avis de naissance

La Cellule d’innovation de l’Immac fait des émules. Jérôme nous annonce la naissance d’une organisation similaire à Ustaritz, au lycée pro Saint-Joseph. Bienvenue à eux !

Ils souhaiteraient d’ailleurs nous rencontrer (voir plus bas, à Prochaines réunions).

 

Il faut sauver le soldat Ryan / Il faut sauver John Doe (cas n°1)

Principe : Traiter ensemble le cas d’élèves qui nous posent problème. Evoquer le “rendez-vous manqué” avec certains, des solutions pour y remédier : le collectif pour un cas précis. (Il nous faut nous accorder aussi sur le titre !)

Aujourd’hui : le cas Mathilde H.

Mathilde H., en 1ère, ne semble pas avoir progressé depuis le début de la seconde, malgré un désir bien présent en seconde, des essais infructueux, un découragement. Attitude actuelle : passivité, absence d’écoute, d’engagement dans l’activité, tournée exclusivement vers la communication avec ses camarades de classe. Pas d’attitude rebelle significative cependant. Attente que le cours se finisse. Se manifeste bruyamment lorsqu’elle obtient une note non satisfaisante. N’est active que dans un cas : lors des jeux de rôle, lorsqu’elle est en mouvement. Est alors normalement performante, s’engage avec plaisir, mais manque de connaissances utiles.

Elle est consciente de ses failles, se résigne.

Dany se demande si elle sait vraiment lire.

Jérôme pense que Mathilde H. a le profil d’une personne nécessitant une aide orthophoniste sur le décodage de l’écrit : travail sur le développement de la pensée, la compréhension logico-mathématique. Les jeunes ayant des difficultés à l’écrit nécessitent un important travail sur les compétences orales au préalable.

Un orthophoniste ayant suivi la formation COGI’ACT serait très approprié.

Alexandra, la CPE en charge de Mathilde H. doit la recevoir et évoquer nos conclusions qui sont les suivantes :

- Orthophoniste COGI’ACT à consulter pour avis

- Enseigner “en mouvement” (jeu de rôle, enseigner en action)

- Donner du sens à notre enseignement : objectif clair en début de séance, avec explicitation des items de l’évaluation de fin de séquence, et les points attribués

- Dans les travaux de groupe, alterner les groupes homogènes et les groupes hétérogènes (on se “construit” par les pairs)

- Et toujours, rester exigeant.

 

Remarques diverses :

Il est à noter que le “Grand oral” qui pourrait être demandé au bac (réforme envisagée par notre ministre JM Blanquer) va bien dans le sens de nos discussions de ce jour : lier les savoirs et leur donner du sens, les adapter à des situations autres, savoir les communiquer et les dépasser.

 

 

Prochaines réunions de la Cellule d'innovation

Mercredi 25 avril (à confirmer par Jérôme), au collège Saint-Joseph, Ustaritz, qui vient de créer une sorte de Cellule d’innovation 2. On présentera notre cellule, nos actions, on partagera nos idées...

Et aussi :

Mercredi 7 mars : Yan Sohm nous présentera un logiciel qui prend en compte l’évolution des compétences chez l’élève (suivi de compétences), logiciel que l’on peut adapter à chaque discipline.

Vendredi 9 mars : troisième et dernière journée sur l’évaluation, avec Benoît Skouratko, chargé de mission (pôle collège et lycée) à l'Enseignement catholique, et professeur de littérature au lycée Montalembert à Courbevoie (Ile-de-France).

Nous nous réunirons au collège Saint Vincent, à Hendaye, avec Philippe Bancon, directeur, et des enseignants qui travaillent sur l’évaluation sans notes.

 

________

 

  10 JOURS SANS ECRAN(S), évaluation, formation à l'Université de pau 

 

 

Projet 10 jours sans écran(s) (de loisirs) du 15 au 24 mai 2018

- Annonce aux familles en janvier ou février 2018 (Dany fait partie du groupe de pilotage)

- Classes concernées : 3e PPM2 (Dany Desloques)

                                    1 SPVL (Bénédicte Dupas, Milène Fourcade, Claire Roth-Le Vaillant)

- Anne-Marie Jauréguibery souhaitent que les élèves du primaire soient sensibilisés à ce problème. Des activités pourront être organisés avec ces élèves.

- A Pau, 6 écoles publiques sont concernées, donc contacter Patrice Baduel, le chargé de mission prévention et parentalité, coordonnateur du conseil pour les droits et devoirs des familles (Claire s'en charge). Contacter l presse aussi.

- Activités préparatoires entre janvier et mai 2018 (lors des cours de découverte professionnelle pour les 3PPM2, lors des cours de savoirs associés en 1SPVL + appui en langues)

Utile : le site du CLEMI : de nombreuses ressources pour prendre du recul par rapport aux écrans (onglet "ressources pédagogiques") (un document sur le sexisme lors de l'émission Fort Boyard en est un bon exemple, d'autres sur la théorie du complot, les effets sur le sommeil...)

3 axes sont travaillés : la santé : addiction, image de soi... (reportage sur l'image d'une fille "photoshopée" édifiant)

                                     la manipulation

                                     la désinformation, l'endoctrinement

- Il est conseillé aux membres de la Cellule de "faire leurs devoirs" avec une application particulière : regarder ce que regardent les jeunes : téléréalité, Facebook, youtube,... pour une idée plus précise de leur vie avec écrans

- Activités "de remplacement" pendant les 10 jours sans écran(s), au sein de l'établissement : 

- Sophrologie, méditation

- Pique-nique partagé

- Jeux de société

- Danse

- Musique en live par un ensemble de bassons du conservatoire (musique de films avec quizz)

- Oeuvre collective monumentale : arbre à palabres, fresque, totem, solisphère (humaine ou non), peinture collective, oeuvre avec post-it, coloriage géant...

 

Les formations pédagogiques d'ARTICE (avec 4 ingénieurs pédagogiques de l'UPPA : ouverture d'une offre de formation auprès des enseignants du secondaire, avec un dialogue et une réflexion sur nos pratiques).

Le document permettant de mettre en place la convention entre la DDEC et l'UPPA pour l'officialisation du partenariat est remise à Jérôme Gaillard. 

 

 

Formation évaluation avec Benoît Skouratko

Notre dernière journée de formation aura lieu le 9 mars, à Hendaye, au Collège Saint Vincent, avec Philippe Bancon, son directeur (membre aussi de la Commission pédagogique du second degré), et des enseignants qui se lancent dans l'évaluation sans notes.

 

 

Et puis aussi : La Commission pédagogique du second degré (des chefs d'établissements et enseignants du 64, Jérôme Gaillard et Claire Roth-Le Vaillant en font partie) : des liens avec la Cellule d'innovation de l'Immac.

Voici le projet initial de la Commission pédagogique :

         1. Formation des professeurs reporters à la réalisation de films

         2. Reportage d'une situation de classe effectuée par les professeurs reporters dans un établissement qui n'est pas celui où ils exercent

         3. Après visionnage par la Commission pédagogique, mise en ligne sur ViaTV (webTV) 

 ... et son évolution :

         4. NOUVEAU ! : création d'un Laboratoire de recherche (chercheurs invités, enseignants, membres du Laboratoire national des initiatives,  

   https://enseignement-catholique.fr/audio/laboratoire-national-des-initatives/...) pour la dimension réflexive, le Labo analyse les situations sous l'angle du rapport au savoir. Cette réflexion sur la           démarche pédagogique sera alors intégrée au reportage accessible sur ViaTV, avec des pistes de réflexion, des liens pour aller plus loin...

Pour familiariser les chefs d'établissement avec cette organisation, lors de leur réunion fin août, un reportage leur sera présenté, et ils joueront eux-mêmes le rôle de membres du Labo de recherche.

La Cellule, enthousiasmée, propose que l'on procède régulièrement de façon similaire (analyse d'un reportage, réflexion et propositions) pour ancrer nos travaux dans le concret.

Dans cet esprit, hors reportage, plus simplement, on pourrait aussi traiter une situation "complexe" vécue en classe par l'un des membres de la cellule, l'analyser, débattre, proposer des solutions.

Il pourrait s'agir aussi d'un cas d'élève à traiter.

 

 

                                                      P.S. Prochaine réunion le mercredi 24 janvier 2018

       - Organisation de "10 jours sans écran(s)" : suite, 30 minutes

       - Analyse d'une situation pédagogique, à partir d'une vidéo de professeur-reporter

       - Analyse d'un cas complexe d'élève vécu par un des membres de la Cellule, et des propositions de résolution

 

____________________________

 

 Nos projets 2017-2018

1. 10 jours sans écran : l'Immac aussi ! (une précision d'importance : sans écran(s) de loisirs !!) 

Sur une idée de Jacques Broder (Québec) 

10 jours sans écran(s) ? Rappelons quelques raisons de nos inquiétudes :

- 4h40 par jour devant écran pour les 6-12 ans (= 53 jours/an)

- 6h40 par jour devant écran pour les 11-15 ans (= 80 jours/an)

- Jeux vidéos conçus avec l'appui d'addictologues (!), l'OMS considère l'abus d'écrans comme une dépendance

- Une surconsommation aux effets inquiétants : augmentation de la violence verbale et physique, de l'anxiété, des phobies, déficit d'attention, dégradation du sommeil, perte d'empathie...

 

Se préparer à vivre 10 jours sans écrans pour voir autrement permet de se rendre compte à la fois de sa dépendance aux écrans mais aussi de tout ce que l’on peut faire quand on les éteint. Cette prise de conscience permet ensuite de faire évoluer les usages. L’objectif est de découvrir l’utilité de fixer une frontière entre des écrans pour servir et non pour asservir. C’est le début d’un chemin vers plus de maîtrise.  Attention, cette « Dizaine » n’est pas faite pour nous convaincre d’éliminer les écrans de nos vies. Il s’agit d’apprendre à ne plus nous laisser tyranniser par eux pour mieux les choisir.  http://www.ddec64.net/lancement-defi-10-jours-ecrans

 

Les participants, les voici : 

- Les 3PPM2 (Dany Desloques, Milène Fourcade, 22 élèves), 

- Les 3PPS (Evelyne Sanchez, 19 élèves), 

- Les CAP 1 IT (Mélodie, 6 élèves), 

- Les 1 SPVL (Bénédicte Dupas, Milène Fourcade, Dany Desloques, Claire Roth-Le Vaillant, 43 élèves)

Les participants devront être volontaires.

Les organisateurs devront faire confiance.

Dany Desloques fera partie du groupe de pilotage.

 

 Protocole :

- Annonce aux classes et aux familles concernées, lors d'une réunion en janvier, en présence de Jérôme Gaillard, chargé de mission culture numérique à la DDEC des Pyrénées Atlantiques.

- Formation du public concerné sur la lecture et l'analyse de l'image, les risques et les dangers des écrans (documents de Jérôme Gaillard), une fois par mois dès janvier.

- Des activités seront organisées et proposées pour "combler le manque". 
 
 
Bon, "qu'est-ce qu'on gagne ?"
- Une prise de conscience d'une forme d'addiction, d'un fil à la patte, donc la possibilité de s'en libérer
- On gagne des points, aussi, tous les jours (chaque heure passée sans écran a une valeur en point), individuellement et tous ensemble.
- On parle de cette action dans les médias, une action positive, une action individuelle et collective. 
 
 
Alors, reprenons cette petite maxime : "Des écrans : oui, pour servir, pas pour asservir", et, comme le collège Immaculée Conception d'Urrugne, les écoles/collèges privés d'Hendaye, Saint-Jean-Pied-de-Port, Hasparren, des écoles de Salies-de-Béarn, Jurançon, Bizanos, Pau, etc., organisons :
 
10 jours sans écran à l'Immac Pro du 15 au 24 mai 2018
 
 
 
2. Un partenariat de formation numérique avec l'UPPA !
Avec 4 ingénieurs pédagogiques (Pôle ARTICE) de l'UPPA : ouverture d'une offre de formation auprès des enseignants du secondaire, avec un dialogue et une réflexion sur nos pratiques.
Voici l'objectif premier de ce pôle de formation au sein de l'UPPA :
  • Faciliter l’intégration des nouveaux collègues
  • Partager expériences et initiatives pédagogiques menées au sein de l’UPPA 
  • Développer une réflexion sur les usages du numérique dans les formations à l’université
  • Mettre à disposition des outils et des ressources pédagogiques
ET MAINTENANT, POUR NOUS AUSSI, à l'Immac !!
 
- Quelques exemples de formations :
  • 16 mars /café pédagogique «théories de l’apprentissages » avec M Tabory (PAU - 12h30-14h, BU Lettres, salle de réunion)
  • 30 mars /Formation « Classes Inversées » avec M Tabory (PAU - 14h-17h, BU Sciences, salle de réunion)
  • 13 avril / formation « Cartes mentales » Florie Brangé (PAU - 14h-16h BU Sciences, salle de réunion)
  • 20 avril /Café pédagogique « Apprentissage par projets » avec B Ducassou (PAU - 11h-14h BU Sciences, salle de réunion)
  • 4 mai /Café pédagogique « jeux sérieux et formation à la documentation » (à confirmer) (PAU - 12h30-14h, BU Sciences, salle de réunion)
  • 15 juin / Formation « Apprendre à apprendre » avec E Margnes (PAU - 14h-17h, BU Sciences, salle de réunion)
- Plus d'information et inscriptions sur : http://sup.univ-pau.fr
- Dany Desloques préparera une convention de partenariat entre l'enseignement catholique (DDEC 64) et le pôle ARTICE de l'Université de Pau
- Milène Fourcade sera responsable de la diffusion des offres de formation et des relations avec les responsables du pôle ARTICE.
 
 
 3. Formation évaluation 3
Nous souhaiterions que notre dernière journée de formation par Benoît Skouratko, ait lieu au collège d'Hendaye.
 
 
 Enfin, Sabine Galy nous a fait un compte-rendu du Séminaire Innovation à Lille, sur invitation de l'ISFEC
 
Prochaine réunion le mercredi 22 novembre 2017

_______________________________________

 

 Voici nos projets 2017-2018

 

 10 jours sans écran ? Un défi

 

4h40 par jour devant écran pour les 6-12 ans (= 53 jours/an)

 

6h40 par jour devant t écran pour les 11-15 ans (= 80 jours/an)

 

Jeux vidéos conçus avec l'appui d'addictologues (!), l'OMS considère l'abus d'écrans comme une dépendance

 

Une surconsommation aux effets inquiétants : augmentation de la violence verbale et physique, de l'anxiété, des phobies, déficit d'attention, dégradation du sommeil, perte d'empathie...

 

Des écrans : oui, pour servir, pas pour asservir

 

 

Comme le collège Immaculée Conception d'Urrugne, de plus en plus suivi, organisons 10 jours sans écran au mois de mai 2018, c'est notre deuxième projet.
 

 

 

 

Et puis aussi :

 

Olivier Duteil, responsable numérique à l'Université de Pau, (Artice), membre du jury du premier festival vidéo de l'Immac, organisé par Milène Fourcade, nous propose une formation à la carte, pour 3, 4 membres de la Cellule d'innovation (ex. Favoriser le téléenseignement, Les nouveaux labos de langues, etc.)

 

Last but not least, notre ultime réunion de travail sur l'évaluation avec Benoît Skouratko (une demie-journée, date à venir).

 

 

 

Prochaine réunion : mercredi 20 septembre 2017

 

______________________________________

 

Formation sur l'Evaluation : 2ème journée

Vendredi 10 mars 2017

Belle, belle 2e journée sur l'évaluation avec Benoît Skouratko, chargé de mission (pôle collège et lycée) à l'Enseignement catholique, et professeur de littérature au lycée Montalembert à Courbevoie (Ile-de-France)... Dès les premières minutes, le fil de la pensée se déroule, pensée fluide et élastique... Concentration des 10 participants rare, des rires... Enchaînement des présentations de "Pecha kucha" sur nos pratiques et réflexions en évaluation en 20 diapositives, sur chacune figurant un symbole de l'idée à développer en 20 secondes. Des commentaires qui se bousculent, des réflexions fines, écoute, analyse, on prend de la hauteur sur productions et comportements de nous-mêmes, professionnels...

 
Le collège (4 émissaires de Saint-Vincent, Hendaye) écoute le lycée professionnel, le lycée professionnel écoute le collège...
Benoît dit : "Vous, professeurs de lycée pro, avez été capables d'entendre : Vous avez nos pires élèves de collège". Oui, on l'a entendu avec joie, parce que nos tâches avec ces "pires élèves" peuvent être palpitantes, et que vous l'avez senti, vous, professionnels du collège.
 
Lors du Diapason (une méthode participative qui permet de respecter la position de chacun), pour réfléchir encore et ancrer, nous décidons de poursuivre notre sujet d'étude lors d'un ultime rendez-vous l'année prochaine, à Hendaye, cette fois. Le Collège Saint-Vincent aura-t-il réussi à mettre en place l'évaluation sans notes ? Total suspense.
 
Des mots de Benoît Skouratko, enfin : "On s'est parlé avec beaucoup de respect... plaisir réel de bosser avec vous...". Il voudrait nous amener plus loin, évoque la mise en place possible ici d'un laboratoire de connaissance(s) collège/lycée professionnel pour valoriser le lycée professionnel...
Enfin, il conclut : "Ce qui s'est passé ce matin, dit-il, est "beau" d'un point de vue institutionnel. Si c'est pas ça, le  réenchantement de l'école !"
 
 
DIAPASON1DIAPASON2
DIAPASON3
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

________________________________________________

Formation sur l'Evaluation

Vendredi 4 novembre 2016Benoit SKOURATKO, chargé de mission (Pôle collège et lycée) à l'Enseignement catholique, et professeur de littérature au lycée Montalembert à Courbevoie (Ile-de-France), a dispensé une formation sur l'Evaluation : Pourquoi ? Pour qui ? Comment ? devant une vingtaine de professeurs de la Cellule d'Innovation de l'ensemble scolaire Immaculée Conception et du collège Saint-Vincent d'Hendaye.

CI Formation Evaluation Benoit SKOURATKO

_______________________________________

 

Le Harcèlement

 

Mercredi 11 janvier 2017, en introduction de notre sujet d'étude,  un documentaire poignant  plus qu'efficace... :

 

Souffre-douleurs... ils se manifestent https://www.google.fr/?gws_rd=ssl#q=youtube+souffre+douleur+ils+se+manifestent

« Il y a harcèlement scolaire lorsqu’un élève a des propos ou comportements RÉPÉTÉS vis-à-vis d’un autre élève ayant pour but ou pour effet une dégradation de ses conditions de vie. Ils se traduisent par une altération de la santé physique ou mentale de la victime  : perte d'estime de soi, décrochage scolaire, désocialisation, anxiété, dépression, somatisation, conduites suicidaires.  « Le harcèlement à l’école est puni par la loi. Les faits sont punis même s’ils n’ont pas été commis dans les bâtiments de l’école, collège ou du lycée. 

Eclairage du point de vue psychologique, profils de harcelés, harceleurs, question du silence, signes d'alerte...
 

Toutes les informations sur le site de la DDEC 64, http://www.ddec64.net

________________________________________________

Inauguration de la Cellule d'Innovation 

Lundi 18 mai 2015, au restaurant d'application de Beau-frêne, en présence de notre parrain Jérôme GAILLARD 

   

 

________________________________________________________

 

Classe inversée Boîte à outils numérique Projets
Festival du film poche

Elèves Intellectuellement Précoces

Travail collaboratif